Pucerons noirs : qui sont-ils et comment les chasser ?

Pucerons noirs qui sont-ils et comment les chasser

Vous avez de nombreuses plantes dans votre intérieur ou dans votre jardin, mais pas l’ombre d’un parasite ? Vous avez beaucoup de chances. En effet, de nombreux insectes viennent parasiter les fleurs, arbres et plantations. C’est notamment le cas des pucerons noirs, qu’on retrouve bien souvent sur les feuilles de nos plantes et arbres fruitiers préférés (rosiers, pommiers, choux, cerisiers, etc).

Voici nos trucs et astuces pour combattre les pucerons noirs.

Qu’est-ce qu’un puceron noir ?

pucerons noirs

 

Ces minuscules insectes ovales ne dépassent pas les 4 mm. Ils se nourrissent de la sève des plantes, des fruits, des légumes, etc. Très friands des feuilles, on les retrouve souvent par colonies et il devient difficile de les éradiquer une fois largement installés. En effet, ces derniers se multiplient à la vitesse grand V seuls, sans avoir besoin d’être deux. Comme leurs confrères (les pucerons orange, vert, etc), ils sont de véritables nuisibles qui trouent les feuilles des plantes pour en aspirer la sève.

Ils sont tellement petits qu’on ne les repère pas immédiatement. C’est en général lorsqu’on aperçoit des traces de miellat sur nos plantes qu’on se rend compte de leur présence. Leur prolifération est si rapide qu’ils passent de quelques dizaines de pucerons dans une journée à une centaine en une semaine.

À l’arrivée de l’automne, vous pouvez même voir apparaitre des pucerons noirs volants qui se déplacent de plantes en plantes. Ce sont des pucerons femelles, qui pourvues d’ailes, colonisent très rapidement l’ensemble de nos plantes. Il est donc d’autant plus important d’agir vite avant de ne plus pouvoir les chasser.

Sur quelles plantes trouve-t-on l’espèce de pucerons noirs ?

Comme vous le savez, il existe de nombreuses espèces de pucerons. Le puceron noir lui est appelé puceron noir de la fève puisqu’il s’agit de sa plante favorite. Il se dirige vers les plantes et plantations en fonction des saisons. En automne, il aura plutôt tendance à commencer par la fève, le fusain, le sureau ou le seringat puis à l’arrivée du printemps, il se tourne vers les plantes de potager (carottes, haricots, pommes de terre, etc). Mais le parasite est également très friand des arbres fruitiers. Le puceron noir du cerisier est clairement redouté en été. Quant aux arbres ornementaux, ils ne sont pas épargnés avec le puceron noir du cerisier ou le puceron noir du laurier rose.

Les dégâts des pucerons noirs sur les plantes

Puisque les petites pucerons noirs se nourrissent de la sève des plantes, il est logique qu’ils représentent une menace particulière. En aspirant petit à petit tous les nutriments dont la plante a besoin, le puceron noir l’endommage sérieusement. Il s’attaque aux feuilles, aux tiges, aux fruits, aux fleurs et même aux racines ! Avec une appétence particulière pour les jeunes pousses, ils n’hésitent pas à venir dévorer les jeunes plants. S’ensuit une décoloration et un flétrissement des feuilles ainsi qu’une floraison mise à mal. Peu à peu, la croissance de la plante devient de plus en plus faible, et sans action de votre part, elle finira par pourrir.

L’autre souci et pas des moindres, est que lorsqu’il aspire la sève, le puceron laisse une substance collante et sucrée sur la feuille, qu’on appelle le miellat. Cette dernière se répand rapidement laissant place à des champignons noirs. C’est donc un cercle vicieux. D’autant que les fourmis sont, elles aussi, attirées par le miellat.

Voilà pourquoi il est important d’agir le plus rapidement possible.

À quelle période les pucerons noirs infestent-ils nos plantes ?

C’est bien souvent à l’arrivée des beaux jours que les pucerons noirs font leur arrivée. Début mai-juin, commencez à bien surveiller vos fleurs et feuilles, ainsi que vos fruits et légumes du potager. Attention, les pucerons noirs ont tendance à se cacher sous la feuille, regardez bien partout ! Ils prennent d’abord pour cible une plante-hôte puis s’envolent sur des plantes secondaires s’ils sont pourvus d’ailes.

Quels traitements naturels contre les pucerons noirs ?

Heureusement, il existe plusieurs remèdes de grands-mères pour lutter contre les pucerons noirs. Des traitements 100% naturels qui peuvent agir vite et efficacement.

L’arrosage

pucerons noirs

Sans endommager la plante avec la puissance d’un jet trop fort, il peut être efficace de passer la plante sous l’eau froide.

  • Sortez-la dans le jardin si c’est une plante d’intérieur et aspergez-les pour tenter d’en faire partir les pucerons noirs.
  • Ajoutez un peu d’eau savonneuse pour maximiser vos chances de réussites.
  • Toutefois, faites attention avec cette astuce, car certaines plantes peuvent ne pas supporter cet excès d’eau.
  • Rincez bien votre plante si vous lui avez mis du savon et renouvelez l’opération plusieurs fois jusqu’à obtention de résultats (environ 2 à 3 fois par semaine pendant 15 jours).

Le savon noir

Pour lutter naturellement contre les pucerons, rien de plus efficace que le savon noir liquide. Mélangé à hauteur de 20% dans un litre d’eau froide, il est question de le pulvériser directement sur les zones infestées. En général, cette opération renouvelée une ou deux fois à quelques jours d’intervalle, suffit à tuer les pucerons noirs.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article sur le savon noir anti-pucerons.

Le savon de Marseille

Avec des propriétés semblables au savon noir, le savon de Marseille dilué dans de l’eau à raison de 10% peut aussi être une solution radicale. Rincez bien après pulvérisation !

La rhubarbe

pucerons noirs

Réalisez un purin de rhubarbe pour le mettre dans un pulvérisateur. L’acide de cette préparation est toxique pour les pucerons noirs.

Le vinaigre blanc

Très efficace pour lutter efficacement contre les insectes s’attaquant aux légumes, le vinaigre blanc est une solution à envisager dans votre lutte naturelle. Cependant, il faut savoir que le vinaigre est nocif pour le sol et les plantes utilisé en trop grande quantité. Il est donc préférable de suivre des recettes à base de savon noir, d’eau savonneuse ou autre.

En prévention

  • Vérifiez régulièrement vos plantes pour pouvoir agir vite en cas d’invasion de pucerons ;
  • Plantez des œillets d’Inde, des capucines ou de la menthe près de vos plantes. Ces dernières sont reconnues pour faire fuir les pucerons.

Pour finir, découvrez d’autres solutions naturelles pour combattre les pucerons, qu’ils soient noirs, verts, jaunes ou autres.

Summary
Article Name
Pucerons noirs : qui sont-ils et comment les chasser ?
Description
Tout savoir sur les pucerons noirs. Comment éradiquer les pucerons naturellement de vos plantes ? Astuces, conseils et prévention....
Author
Publisher Name
Laetitia
Article précédent8 étapes à suivre pour réussir la pose d’un carrelage dans un jardin
Article suivantPlanter et entretenir une haie de hêtres rouges