Le jasmin est une plante de la famille des oléacées et du genre Jasminum, originaire du Moyen-Orient et d’Amérique du Sud. Son apparition dans notre pays remonte au XVe siècle, apportée par les Turcs, mais la grande diffusion remonte au XVIIe siècle. C’est une plante très parfumée, qui peut avoir la forme d’un buisson ou de branches grimpantes et dont les feuilles sont ovales avec une pointe allongée et une couleur vert clair. Il est idéal pour la décoration intérieure et extérieure. Découvrez dans cet article tout se qu’il faut savoir pour la culture et l’entretien du jasmin.

Les espèces de Jasmin

Il existe environ 200 espèces du genre Jasminum, les plus connues :

  • Jasminum polyanthum : l’espèce la plus commune originaire de Chine. La couleur est blanche.
  • Jasminum nudiflorum (jasmin de Saint-Joseph) : fleurit en hiver avec des fleurs jaunes.
  • Jasminum officinale (jasmin blanc) : originaire d’Iran, il produit des fleurs blanches très parfumées.
  • Jasminum grandiflorum (jasmin espagnol) : originaire du Népal, il a de grandes fleurs qui fleurissent du printemps à l’automne.

Où planter le jasmin dans son jardin

Cette espèce se prête très bien à la plantation et à la culture et ne nécessite aucune attention particulière, mais doit être rempotée chaque année.
Il est bon, en tout cas, de choisir des pots spacieux et stables, car ce type de plante, si bien entretenue, peut atteindre les 2 mètres de hauteur. Si vous décidez de le laisser à l’extérieur, l’endroit le plus approprié est celui où il y a de la lumière.

Si vous le laissez à la maison, l’endroit idéal serait près d’une fenêtre ou même dans la pénombre, mais il est nécessaire l’éclairage même pendant quelques heures. Il est important de le garder à l’abri du vent.

L’Arrosage du jasmin

Avant d’arroser la plante, il faut s’assurer que le sol est sec en surface et en profondeur, afin qu’il puisse rester encore plus longtemps ou moins longtemps sans eau.
Il y a deux meilleurs moments pour arroser :

  • En été, il est conseillé d’arroser le soir, car le sol a tout le temps d’absorber l’eau ;
  • En hiver, il est recommandé d’arroser le matin, afin d’éviter les dommages causés par d’éventuelles gelées nocturnes.

L’arrosage doit se faire lentement et doit être répété après quelques minutes. Un système d’irrigation goutte à goutte peut être installé pour optimiser cette phase.

Jasmin : la taille

La taille du jasmin doit se faire dans les différentes phases de sa croissance. Pendant les trois premières années, il faut raccourcir les branches de la base d’environ deux tiers, c’est la formation coupée qui aide à ne pas créer d’espace à la base et lui donne le support.
Ensuite, nous passons à la taille de rajeunissement, qui consiste à éliminer les parties sèches ou abîmées. Si le jasmin est tout sec, c’est probablement parce qu’il est dans le sol.
Les deux tailles doivent être effectuées au printemps et des outils appropriés, bien affûtés et propres doivent être utilisés.

Jasmin : reproduction et bouturage

Il existe différentes techniques de reproduction du jasmin :

  • par coupe,
  • par ramification,
  • par division des touffes,
  • par semi,
  • par stratification.

La taille du jasmin est la technique la plus répandue et est effectuée au printemps, lorsque les branches de bois sont prêtes à être coupées.
Il suffit de couper une seule branche et de la diviser en plusieurs boutures qui sont la partie de la tige ligneuse qui assure la croissance et la floraison de la plante. Chaque bout de jasmin sera dépouillé de ses feuilles, nettoyé et placé dans un pot ou dans un sol, moitié terre et moitié sable. Le processus d’enracinement peut être facilité et accéléré par l’utilisation d’hormones d’enracinement.

Fertilisation du jasmin

La fertilisation au jasmin est une étape essentielle, car cette plante a une croissance rapide et a besoin de nutriments que le sol ne réserve pas en permanence.
La première étape consiste à fertiliser avec un matériau métallique mature lors de la préparation du sol, puis, au début de l’hiver et au printemps, l’engrais organique est placé au pied de la plante, dans les moments de repos végétatif et au début de la saison végétative.

Maladies du jasmin

Pour éviter que la plante ne soit exposée aux insectes et aux ravageurs, il est nécessaire de la cultiver dans des environnements appropriés, en évitant de l’exposer à des températures inférieures à 10°C.
Si l’on utilise trop ou trop peu d’eau, la plante pourrait être envahie par des insectes tels que les pucerons et les cochenilles, qui se nourrissent de la sève de jasmin, recouvrant la plante d’une substance sucrée qui provoque la formation de maladies fongiques : suie et moisissure grise. Ces derniers se produisent dans des conditions d’humidité particulières et sont éliminés avec des fongicides systémiques. En général, l’attaque des parasites est combattue avec des insecticides, utiles pour être utilisés aussi comme prévention.

0 Commentaires

Laisser un Commentaire