Troène du Japon : entretien, arrosage, exposition

Troène du Japon entretien, arrosage, exposition

Dans la famille des Oléacées, le Ligustrum japonicum compte parmi les arbustes les plus décoratifs. Communément appelé « troène du Japon », il séduit de nombreux particuliers qui apprécient son port érigé et ses jolies fleurs blanches. 

Seul ou avec d’autres arbustes, en haie, en massif ou en pot, le troène du Japon habille aussi bien les jardins que les balcons et les terrasses. De plus, il supporte très bien la pollution ! Il peut donc s’épanouir en ville comme à la campagne. 

Vous hésitez encore à planter un troène du Japon chez vous ? Vous pensez qu’il est peut-être trop exigeant en termes d’entretien, d’arrosage ou de luminosité ? 

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le troène du Japon et vous serez sûr(e) de faire le bon choix. 

Les caractéristiques du troène du Japon

Sa croissance

Comme son nom l’indique, le troène du Japon est originaire d’Asie. Ce très bel arbuste d’ornement est vivace, avec un feuillage persistant. 

Il pousse bien droit, de façon assez vigoureuse. Il atteint en moyenne les 3 m de haut et plus de 2 m de large. Certains spécimens poussent même jusqu’à 6 m ! 

Son feuillage

troène du japon feuillage

Ses feuilles vernissées ont une jolie teinte vert foncé. Elles mesurent entre 5 et 10 cm de long et jusqu’à 5 cm de large. Son feuillage est très dense, créant de l’ombre parfois bienvenue. 

Dès la fin du printemps et durant l’été, le troène du Japon se pare de belles fleurs blanches en grappes, assez odorantes. Malheureusement, leur parfum ne plaît pas à tout le monde, car leurs effluves semblent parfois un peu fétides. Leur importante production de pollen et de nectar attire de nombreux insectes. 

Prenez garde de ne rien ingérer provenant du troène du Japon, et notamment les baies qu’il produit à l’automne, car il est réputé pour être toxique. 

Sa résistance

Le troène du Japon est rustique et peut vivre jusqu’à 150 ans ! Il peut tolérer des températures négatives jusqu’à moins 15°. 

Résistant, il supporte bien tous les types de climat et sait s’adapter à de nombreuses régions.

Quel sol pour le troène du Japon ? 

Que votre sol soit argileux, sableux ou caillouteux, il peut tout à fait convenir au troène du Japon. Vous n’avez pas à vous soucier du PH car cet arbuste peut supporter des sols alcalins

Cependant, il y a un élément à prendre en considération : le bon drainage de votre sol. En effet, l’humidité est néfaste pour le troène du Japon. Un sol mal ou insuffisamment drainé maintient une humidité constante qui peut faire pourrir le système racinaire de votre arbuste. 

Dans l’idéal, le troène du Japon s’épanouit totalement dans un sol assez léger, très bien drainé, avec ou sans acidité. Et pour l’aider à passer son premier été dans votre jardin de façon optimale, n’hésitez pas à pailler le sol à son pied afin de conserver un maximum de fraîcheur.

Une bonne exposition pour un joli feuillage

Saviez-vous que c’est le soleil qui permet au troène du Japon d’avoir un feuillage dense et resplendissant ? Voilà pourquoi il est important de le placer dans une zone ensoleillée, ou au moins dans une zone mi-ombragée mi-ensoleillée.. 

Il supporte assez bien la sécheresse mais craint un peu plus les vents froids. Pensez à le protéger quand les températures baissent et que le vent se met à refroidir l’atmosphère. 

Un arbuste peu exigeant

troène du japon

Le troène du Japon fait partie des arbustes d’ornement qui ne nécessitent pas d’entretien particulier. Si son sol est suffisamment drainé et que la sécheresse est de courte durée, il n’a pas besoin d’un arrosage trop régulier. 

Nul besoin de le tailler non plus ! Son port et sa structure suffisent pour que le troène du Japon soit très décoratif. 

Bien sûr, vous pouvez décider de le tailler pour de multiples raisons. Ses voisins de haie ont peut-être besoin de plus de place pour leur croissance. Vous avez envie de maîtriser un peu sa hauteur. Ou simplement pour lui apporter une touche encore plus esthétique. 

Si vous souhaitez conserver la belle densité de son feuillage, taillez les nouvelles pousses à moitié, juste après la floraison. 

Quelques ennemis du troène du Japon

troène du japon arbre

Comme d’autres arbustes, le troène du Japon peut accueillir malgré lui des cochenilles farineuses et des pucerons. Les larves d’otiorhynques font aussi partie de ces parasites qui gâchent un peu la beauté de ses feuilles. 

Ces mêmes feuilles peuvent également subir l’appétit vorace de la grosse chenille du Sphinx du troène, appelée Sphinx ligustri

Un peu d’observation vous permet de réagir rapidement pour conserver votre arbuste en pleine santé.

Vous êtes séduit(e) par la beauté du troène du Japon et rassuré(e) sur son niveau d’exigence ? Il ne vous reste plus qu’à trouver l’endroit parfait pour le planter et pouvoir l’admirer ! 

Summary
Description
Comment planter un Troène du Japon dans son jardin et quel entretien lui apporter ? Conseils et culture du Troène du Japon..
Author
Publisher Name
Laetitia
Article précédentÉclairage de jardin : Quelques conseils pour bien éclairer son jardin
Article suivantQuel type de serre de jardin choisir ?