Tomate Saint-Pierre : culture, semis, récolte, repiquage

Tomate Saint-Pierre culture, semis, récolte, repiquage

La tomate est depuis longtemps l’une des stars de la cuisine estivale. Juteuse, savoureuse, rafraîchissante… Qu’on l’aime crue, assaisonnée en salade ou cuisinée avec d’autres aliments, la tomate se retrouve sur toutes les tables. 

Parmi les variétés les plus productives, la tomate Saint-Pierre est l’une des plus riches en goût. Cultivée depuis la fin du XIXe siècle, elle ressemble à la tomate grappe. Vigoureuse, sa chair est ferme et exquise. 

Mais saviez-vous que la tomate Saint-Pierre est une variété qui n’arrête pas de pousser ? Et comment faire pour qu’elle pousse correctement et produise de délicieux fruits ? 

Culture, semis, récolte, repiquage… Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour obtenir de délicieuses tomates Saint-Pierre dans votre potager ! 

culture tomates Saint-Pierre

Bien préparer vos semis

Si vous êtes sûr(e) que les dernières gelées sont passées, vous pouvez commencer les semis dès le mois d’avril

Commencez par mettre les semences à tremper. Le lendemain, placez les graines dans du terreau mélangé à du sable, dans des godets que vous garderez à l’intérieur ou dans une serre suffisamment chaude. Sachez que pour croître, les graines ont besoin d’une température constante de 20°. 

Pulvérisez de l’eau sur le terreau pour éviter de le détremper.  

Dès que les plants ont atteint une dizaine de centimètres, vous pouvez procéder au repiquage.

Comment repiquer les tomates Saint-Pierre ? 

tomates Saint-Pierre

Vous avez acheté des plants en jardinerie ou vos semis ont bien grandi ? Mi-mai, vous pouvez passer à la plantation. 

  • Tout d’abord, installez des tuteurs, indispensables pour la croissance de ces plants à port indéterminé. L’idéal est de les espacer de 50 cm sur la longueur de la ligne, et de faire des rangées tous les 70 cm environ. Ainsi vos plants auront la place suffisante pour s’épanouir. 
  • Dans un endroit ensoleillé, creusez un trou d’environ 20 cm de profondeur et placez le pied un peu en biais. Remettez de la terre autour de la tige jusqu’à atteindre les premières feuilles. C’est dans cette partie basse du pied que se développeront des racines supplémentaires, renforçant ainsi la robustesse du plant. 
  • Un bon arrosage sans toucher les feuilles et voilà votre plante prête à grandir. 

La culture de la tomate Saint-Pierre au quotidien

Un arrosage mesuré

La tomate Saint-Pierre fait partie de ces variétés assez faciles à entretenir

Votre attention doit se porter sur l’arrosage. Il vous faut veiller à ce que les pieds ne manquent pas d’eau, sans toutefois leur en donner trop. Voilà pourquoi l’installation d’un paillage est une bonne solution car il permet de maintenir une certaine humidité sans détremper le sol. 

L’autre précaution à prendre est de ne jamais mouiller les feuilles du plant. Cependant, vous pouvez retirer quelques feuilles, mais pas trop, dès lors que les premiers fruits apparaissent. Cela facilite leur mûrissement. 

Faut-il enlever les gourmands ? 

Ce n’est pas une obligation. Le choix reste le vôtre.
Si vous décidez de les supprimer, vous obtiendrez plus rapidement des fruits qui seront aussi plus gros. Cependant il faut être attentif(ve) et ne pas supprimer ce qui peut être un rameau, et non un gourmand. De plus, cela occasionne quelques blessures sur votre plan. 

Vous préférez laisser votre pied de tomate se développer naturellement ? Vous obtiendrez plus de fruits mais un peu plus petits. Vos plans seront également plus volumineux. Prévoyez donc plutôt 1 mètre d’espacement entre chaque.

Enfin la récolte ! 

En général, les premiers fruits sont prêts à être cueillis environ 4 à 5 mois après le semis. 

La récolte commence mi-juillet et peut se poursuivre jusqu’à mi-octobre. Les pieds produisent entre 4 à 5 tomates, d’environ 120 g chacune. 

Si vous le pouvez, faites la cueillette au fur et à mesure afin que les tomates conservent toute leur saveur et leurs qualités nutritives

Mais rassurez-vous, elles se conservent très bien au réfrigérateur, durant environ 5 jours

Gare au mildiou ! 

maladies tomates Saint-Pierre

Comment le prévenir ? 

Si vous voyez les feuilles de vos plants de tomates se teinter de noir, le mildiou est certainement déjà là. Avec sa progression très rapide, il s’agit de la maladie la plus dévastatrice pour les tomates. Ce champignon ayant besoin de chaleur et d’humidité pour se développer, il est possible de réduire les risques en prenant quelques précautions. 

Tout d’abord,  prenez soin de bien espacer vos pieds de tomates Saint-Pierre. Quand l’air circule facilement, il permet un séchage rapide des feuilles après la pluie. À l’inverse, des pieds trop rapprochés créent des conditions parfaites pour que le mildiou s’installe

Veillez aussi à ce que les feuilles et les tomates ne touchent pas le sol, vecteur de nombreuses maladies et de bactéries. 

Comment le stopper ? 

Repérez, ôtez et détruisez les feuilles touchées. Si vous devez couper, utilisez un sécateur propre et, si possible, désinfecté entre chaque intervention pour éviter de propager le mildiou. 

Appliquez de la bouillie bordelaise tous les 15 jours avant la récolte, et/ou appliquez un mélange de bicarbonate de soude et de savon noir, à raison d’une cuillère à soupe de chaque par litre d’eau. Vous devriez pouvoir sauver vos plantations si le climat ne reste pas trop humide. 

Vous connaissez maintenant tous les secrets de la tomate Saint-Pierre. En suivant ces quelques conseils et astuces, du semis jusqu’à la récolte, vous pourrez rapidement déguster les fruits de votre propre potager ! 

Summary
Article Name
Tomate Saint-Pierre : culture, semis, récolte, repiquage
Description
Tomates St Pierre : que faut-il savoir sur la culture de cette délicieuse variété de tomates ? Arrosage, plantation, récolte, ..
Author
Publisher Name
Laetitia
Article précédentComment choisir un coffre de jardin extérieur ?
Article suivantFaites entrer la nature dans votre maison avec des papiers peints de style botanique