Le frelon asiatique – informations et conseils sur cet insecte

frelon asiatique

Après la découverte d’un frelon asiatique, beaucoup de personnes se retrouvent inquiétés. Nous vous expliquons dans cet article comment les reconnaître et à quel point ils sont réellement dangereux.

Le frelon asiatique s’est lentement répandu en France depuis son introduction en provenance d’Asie. Bien qu’il s’attaque à l’homme que quand il se sent menacé, son danger se trouve principalement dans les colonies d’abeilles  car il s’en nourrie principalement.

Comment reconnaître le frelon asiatique ?

Le frelon a une couleur de base noire et des rayures orange à jaune sur l’abdomen. Remarquable : ses pattes sont jaunes, la partie avant de la tête est orange. Il a un corps de 24 millimètres et est donc un peu plus petit que le frelon européen, qui est originaire de notre région. Le frelon asiatique construit ses nids en haut des arbres à partir de fibres de bois mâchées qui ressemblent à des ballons ronds. Ils ont un diamètre d’environ 60 centimètres. En été, 1 000 à 2 000 travailleuses s’y ébattent. Comme le frelon européen, le frelon asiatique ne pique que lorsqu’il est menacé.

frelon asiatique

Ce que vous pouvez faire, ou ne pas faire..

Attention dans certains cas, les piqures de frelon asiatique peuvent être motel pour l’homme. Si le nid est dans votre propriété, alors vous devez appeler une société privée pour vous en débarrasser. S’il est sur la voix publique, le mieux reste de contacter la mairie qui prendra en charge son enlèvement.

Si vous êtes apiculteur ou que vous avez votre propre ruche, vous pouvez placer des haies ou des branches devant les trous de vol afin de gêner les frelons dans leur chasse aux abeilles. Sinon vous pouvez également utiliser un piège à frelons asiatiques. Il existe notamment des plaques perforées avec des ouvertures de 5,5 millimètres disponibles dans les magasins spécialisés français. Ils agissent comme des moustiquaires : les abeilles peuvent se glisser au travers, tandis que les frelons sont trop gros. Les colonies fortes et saines peuvent généralement mieux se défendre contre les intrus.

En France, les apiculteurs ont tenté d’empoisonner le frelon asiatique avec des pièges. Du sirop alimentaire avec des insecticides a été utilisé pour attirer les frelons. Cependant, d’autres insectes, tels que le frelon indigène protégé, ont également été empoisonnés dans le processus. Ne reproduisez en aucun cas ce système.

Nid frelon asiatique

Le frelon asiatique mange les abeilles

Les frelons sont omnivores mais préfèrent les autres insectes. Ils mangent à 80% des abeilles, mais aussi des mouches ou des coléoptères. Ils chassent les abeilles de manière ciblée : ils se tapissent en vol stationnaire devant les trous de vol et interceptent les abeilles de vol qui reviennent. Même s’il y a souvent plusieurs frelons qui attendent devant les ruches, ils chassent seuls, pas ensemble. Un frelon peut attraper jusqu’à six abeilles par heure. Les abeilles remarquent quand elles sont fortement chassées et cessent de voler. Les frelons veulent alors entrer dans la ruche et se battre avec les abeilles de garde au niveau du trou de vol. Mais le frelon asiatique visite aussi les fleurs pour le nectar et recueille le jus des fruits sur les fruits.

Le frelon asiatique se propage lentement

Le frelon Vespa velutina est originaire d’Asie. En 2004, il a été introduit de la Chine dans le sud-ouest de la France, vraisemblablement avec une cargaison de marchandises. De là, le frelon s’est répandu principalement dans les pays voisins du sud, l’Espagne et l’Italie. Il est plus présent dans le sud de la France, cependant, il peut toujours y avoir des découvertes locales, car les reines peuvent hiberner dans du bois, des légumes ou du matériel apicole. Ainsi, les humains peuvent propager le frelon sans le savoir.

Article précédentPaysagisme d’extérieur : quelles sont les tendances jardin en 2021 ?
Article suivantFaire refleurir une orchidée en 6 astuces