Comment planter, entretenir et récolter des concombres

Concombre planter

S’il y a bien un légume apprécié pour son côté parfumé et rafraîchissant, c’est le concombre. Ce petit légume de couleur verte est composé à 96 % d’eau et comporte peu de calories. On le retrouve dans les espaces marchands mais c’est encore meilleur de le consommer tout fraîchement sorti du jardin. Si vous souhaitez en cultiver, découvrez quand planter les concombres et comment s’y prendre.

Où planter les concombres ?

Le concombre fait partie de la famille des cucurbitacées, qui sont réputées très faciles à cultiver. Tout ce qu’il faut pour réussir sa culture, c’est réunir toutes les conditions adéquates. Cela passe par un sol suffisamment chauffé avec une température ambiante de 12 °C minimum.

Le concombre n’aime pas le froid qui bloque sa croissance. De ce fait, les sols marécageux ne sont pas adaptés pour sa culture car l’humidité y est stagnante. Il faut savoir que la plante meurt dès qu’il y a la moindre gelée. Vous devez donc vous assurer d’avoir une terre bien drainée, enrichie de compost et dans une zone ensoleillée. Toutefois, veillez à ce que les cultures soient à l’abri des vents.

Quand planter les concombres ?

Pour obtenir les meilleures conditions pour planter le concombre, cela dépend de la méthode utilisée. Si vous procédez par le semis en place, il faut attendre la mi-mai pour le faire. En revanche, si vous semez sous abri, la période de mars-avril est idéale. Rappelons qu’il faut à tout prix éviter les gelées qui seront fatales au concombre. Pour cela, tout éventuel risque devrait être écarté.

Vous devez aussi considérer les conditions météo de votre région au moment de choisir quand planter les concombres. Intéressez-vous aux informations de la station météo de votre région pour connaître le moment idéal pour planter. Si vous vivez dans le sud de la France par exemple, vous pouvez planter dès le mois d’avril. En revanche, si vous vivez en Île de France ou dans une autre région plus fraîche, la période idéale pourrait intervenir vers fin mai ou début juin.

Comment planter le concombre ?

concombre plant

Il existe deux manières principales de cultiver le concombre : la culture sous abri et la culture en place. Voici comment procéder pour chacune de ces méthodes.

Cultiver le concombre sous abri

En optant pour la culture sous abri, vous pouvez avoir une récolte plus tôt car vous cultivez en avance sur la période adéquate. Pour cela, il faut commencer par avoir un espace frais et lumineux. Servez-vous par exemple d’une serre froide, correctement ventilée avec une température tournant autour de 12 à 13 °C. Ensuite, vous devez :

  • Remplir une petite caisse ou un godet d’une composition de terreau spécial semis comprenant un mélange de terreau et de sable. Répétez l’exercice par le nombre de plants que vous souhaitez.
  • Placer ensuite 2 à 3 graines dans chaque récipient contenant du terreau
  • Arroser en pluie fine de sorte à maintenir le semis humide et ce, jusqu’à la levée
  • Quand les graines commencent à produire des feuilles, sélectionnez la pousse la plus solide et éliminez les autres.
  • Rassurez-vous que les gelées sont passées. Puis, placez les jeunes pousses en terre.

Cultiver le concombre en place

En dehors de la méthode sous abri, vous pouvez également opter pour la culture en place. Cette méthode beaucoup plus directe s’effectue lorsque le temps des gelées est révolu. Avec une température plus chaude et une terre plus apte à garder les cultures, la culture en place consiste à planter directement sur le sol. C’est aussi la méthode utilisée pour ceux qui n’ont pas la possibilité de procéder sous abri par manque d’espace.

Pour le faire, il faut procéder de la façon suivante :

  • Commencez par la préparation du sol qui va accueillir le concombre. Dégagez les cailloux et les autres éléments indésirables, puis mettez-y du compost.
  • Faites ensuite de petits trous ou poquets d’environ 2 cm de profondeur. Chaque paquet devrait se situer à un mètre de distance du suivant.
  • Insérez 2 ou 3 graines par trou, puis refermez-le avec de la terre.
  • Procédez à un arrosage régulier en pluie fine jusqu’à la levée.
  • Comme pour la culture sous abri, choisissez la pousse la plus vigoureuse avant de supprimer les autres dans chaque trou.

Comment cultiver le concombre ?

cultiver concombre

Lorsque les plantes sont déjà en terre, vous devez planifier l’arrosage en tenant compte des précipitations. Généralement, un arrosage une à deux fois par semaine suffit pour le concombre. Pour un arrosage plus efficace, installez du paillage qui servira à garder la fraîcheur du sol. Si vous constatez que le temps est humide, vous pouvez isoler les plantes du sol mouillé en installant des planches en bois. Cela vous permettra d’éviter des maladies fongiques.

Pour chasser l’amertume, il est préférable d’utiliser souvent de l’eau tiède. Et pour enrichir votre sol, vous pouvez diluer du purin d’ortie à 10% dans votre arrosage. Répéter cela deux fois par mois pour que la substance joue parfaitement son rôle.

Un élément à prendre au sérieux, c’est la présence d’escargots et de limaces qui viendront grignoter vos plantes. Vérifiez constamment qu’ils ne sont pas là et enlevez-les si vous en voyez. De plus, pour favoriser une bonne production, vous pouvez cultiver près de vos concombres d’autres plantes comme de l’ail, la laitue, l’oignon, le céleri, la tomate ou les épinards. Cependant, évitez de mettre d’autres cucurbitacées à proximité de vos concombres car ils sont incompatibles.

Pour garder votre sol toujours productif, il est recommandé de faire une rotation de cultures tous les 3 à 4 ans. Bien que le concombre soit un légume peu épuisant pour le sol, cette façon de faire est nécessaire.

Après les semis, les premières récoltes arrivent généralement 3 à 4 mois après.

Comment planter le concombre en pot ?

Si vous n’avez pas assez d’espace mais que vous souhaitez cultiver le concombre, vous pouvez le faire sur votre terrasse ou votre balcon. Pour cela, il vous faut un treillage pour que la plante puisse grimper dessus. Choisissez également un pot faisant au moins 60 cm de diamètre. Veillez aussi à percer le bas du récipient pour laisser l’eau circuler librement.

  • Pour la culture, placez une couche de billes d’argile au fond pour assurer le drainage. Le gravier pourrait également jouer ce rôle.
  • Ensuite, mettez un mélange composé de terre de jardin, de compost et du sable. Vous pouvez aussi mettre un terreau enrichi avec du compost.
  • Puis, installez la motte dans le pot pour que le collet puisse se mettre à bonne hauteur.
  • Enfin, insérez les graines, fermez et arrosez.