Comment faire pousser du blé chez soi (presque) comme un pro ?

comment faire pousser blé chez soi

Vous êtes sur le point de vous lancer dans votre propre production de blé. Récolter votre blé pour vos recettes de pain, de gâteaux, etc… vous semble être une bonne solution écologique et économique. Mais, comment faire pousser du blé chez soi ?

Pourquoi faire pousser du blé chez soi ?

blé semer

Faire pousser du blé est très commun chez les agriculteurs, notamment, en France. En effet, la France est le premier producteur de céréales en Union européenne. Ainsi, la culture des céréales comme le blé n’a plus de secrets pour nos agriculteurs.

Or, très peu de particuliers se lancent dans la culture de cette céréale dans leur jardin. Pourtant, c’est une pratique qui est idéale pour plusieurs raisons. En effet, le blé est une des composantes primordiales de notre alimentation et il est présent dans de nombreux produits transformés.

Que ce soit dans les biscuits du supermarché, les pâtes ou dans le pain que nous achetons chez le boulanger du coin, cette céréale est présente partout dans nos aliments. Ainsi, c’est la base de nombreuses recettes de notre quotidien.

De plus, se tourner vers sa propre petite production de blé, c’est éviter, avant tout, l’agriculture intensive du blé en la contournant. Vous l’avez compris, en France et ailleurs, la production du blé représente une grande partie de la production nationale. Ainsi, cette céréale que nous consommons au quotidien en achetant de la farine ou des biscuits tout faits, est issue de l’agriculture intensive.

Le matériel nécessaire

Pour débuter

Pour procéder à la semi de votre blé, munissez-vous de ce matériel de base :

  • une bêche
  • un râteau
  • une serfouette
  • et surtout, de graines

Pour augmenter le rendement

Pour les plus expérimentés et les semi-professionnels, vous pourrez augmenter votre rendement grâce à du matériel de pro : sans aller jusqu’ à acheter un tracteur Vario, vous pouvez vous procurer des modèles de mini tracteurs pour récoltes. Il est aussi tout à fait possible de se tourner vers du matériel de professionnel d’occasion, à des prix défiants toute concurrence. Les bons bricoleurs sauront le remettre à neuf en réparant et en achetant des pièces mécaniques détachées. Le commerce en ligne de pièce détachée est un réel tremplin pour les particuliers souhaitant mettre un pied dans un milieu jusqu’à présent peu accessible.

Et en cas de panne ?

pièce détachée tracteur

En effet, certains pourraient être réticents à se lancer dans une telle aventure, pensant que ce n’est possible que pour les agriculteurs de métier. Pourtant, aujourd’hui tout est beaucoup plus facile d’accès. Il est même possible de réparer son propre matériel en trouvant la pièce tracteur qu’il vous faut sur internet. Bien entendu cultiver son propre blé, cela ne s’improvise pas… commencez par une petite parcelle, faites des erreurs, corrigez-les et dès que vous vous sentirez plus confiant, il est possible de revoir votre projet à plus grande échelle.

Semer du blé chez soi

semer blé au jardin

Pour réussir votre plantation, espacez chaque grain d’environ 3-4 cm et veillez à enfoncer les grains légèrement dans la terre.

Puis, recouvrez précieusement avec votre râteau, pour ensuite arroser légèrement vos semis.

Une astuce si vous choisissez de planter votre blé avant l’hiver : ajoutez plus de grains lorsque vous allez semer. Cela permettra d’éviter les pertes. En effet, même si les grains de blé sont assez robustes. Il se peut tout de même que vous ayez quelques pertes au début de votre plantation.

Enfin, pour réussir votre projet de plantation de blé, il est important de choisir un endroit adapté. Une des astuces à appliquer à tout prix est de privilégier un lieu où le soleil est assez présent.

Les conseils pour faire pousser du blé chez soi

Alors, cultiver son propre blé est une solution parfaite pour plusieurs raisons. Mais, comment s’y prendre ? Il est important de suivre quelques conseils concernant la variété à choisir et le respect du calendrier.

Connaitre les variétés de blé

Il est essentiel de connaître les variétés principales de blé.

  • Le blé tendre : c’est le blé le plus cultivé dans notre pays, car il est parfait notamment pour confectionner du pain.
  • Le blé dur : celui-ci est moins présent en France et est très fort en gluten.

Alors, vous l’avez compris, le type de blé qui sera plus adapté à une culture en métropole est la famille des blés tendres comme l’épeautre ou le blé engrain.

Respecter le calendrier

Comme pour toute plantation, il est essentiel de respecter un calendrier pour choisir le meilleur moment de l’année pour planter et récolter votre blé. Ainsi, sachez que cette céréale peut se planter dans votre jardin à deux périodes distinctes. Soit en février, soit en octobre. Tout dépend de la variété que vous aurez choisie. En effet, certaines variétés d’hiver seront semées en octobre pour pousser tranquillement durant cette période de l’année.

Sachez que peu importe le type de blé que vous choisirez, celui-ci résistera parfaitement aux gelées. Des températures comme – 5 degrés et même, – 10 degrés ne lui feront pas peur.

Concernant la récolte de votre céréale, vous pouvez la récolter environ 9 à 10 mois plus tard. Une fois de plus, la variété choisie aura toute son importance.

Préparez votre jardin avant de semer vos céréales

Le blé est une céréale qui a besoin de s’enraciner de manière profonde dans le sol pour garantir son évolution et sa bonne santé. Ainsi, avant de commencer à semer, vous devez correctement travailler votre sol afin de garantir une terre homogène et profonde.

Retirez toutes les mauvaises herbes présentes dans la terre et traitez-la avec des produits naturels pour qu’elles ne réapparaissent pas.

Vous avez dorénavant toutes les informations majeures pour réussir la culture de votre blé.

 

 

Article précédentNid de frelon : comment le reconnaître et comment réagir ? 
Article suivantChoisir un banc de jardin : que faut-il savoir ?