Tout savoir sur le cognassier du Japon

Tout savoir sur le cognassier du Japon

S’il y a bien un arbuste qui séduit les jardiniers par sa floraison colorée et vivace, c’est le cognassier du Japon. Très facilement cultivable dans toutes les régions et tous les types de sols, le chaenomeles offre de sublimes fruits décoratifs d’un rouge pétillant. Sa touche orientale apporte également un aspect décoratif original de par son feuillage épineux. Il est intéressant en haie ou en massif pour arborer un extérieur.

Vous souhaitez en savoir plus sur la culture du cognassier du Japon ? Découvrez comment le planter, à quelle période et comment l’entretenir.

Qu’est-ce qu’un cognassier du Japon ?

cognassier du Japon

Appartenant à la famille des Rosacées, le cognassier du Japon est un arbre à floraison printanière très facile à cultiver. Rustique, il supporte très bien les faibles températures s’acclimatant même jusqu’à moins 25 degrés. Il est également résistant à la pollution, ce qui lui doit cette place si particulière dans les villes et sur les balcons citadins.

La plupart des variétés de cognassier du Japon offrent de splendides couleurs vives comme le rouge ou le rose. On le confond très souvent avec le pommier du Japon, qui lui ressemble beaucoup.

C’est un arbuste ornemental mais c’est un aussi un arbuste défensif qu’on positionne en haie ornementale ou qu’on palisse contre un mur. En effet, son port est très épineux.

Ses fruits sont utilisés en confiture ou parfois même en liqueur, mais ils ne sont comestibles qu’une fois cuits.

Cultiver un cognassier du Japon : mode d’emploi

Sol et exposition

Très adaptable, le cognassier du Japon peut se satisfaire de tous types de sols, même si ces derniers sont peu fertiles et mal drainés. Il ne craint ni les sols argileux, ni les sols caillouteux.

Pour avoir une belle floraison, une exposition au soleil est à privilégier. Toutefois, l’arbre s’acclimatera parfaitement d’une zone mi-ombragée. On conseille de l’installer à l’est pour qu’il dispose du soleil au petit matin.

Sa facilité de culture en fait un parfait arbuste pour orner les balcons et terrasses. En pot, il peut même se cultiver en bonsaï.

À quel moment faut-il le planter ?

En raison de sa rusticité, le cognassier du Japon peut être planté à n’importe quelle période de l’année.

Ce qu’il faut savoir avant de le planter en terre

Si vous plantez votre cognassier en terre pour former une haie et que vous prévoyez plusieurs pieds, espacez-les bien les uns des autres d’au moins 1 mètre de distance.

Tenez-les à distance des jeux pour enfants ou des animaux car ils drageonnent énormément et sont très épineux.

L’entretien du cognassier du Japon

cognassier du Japon

L’arrosage

Lorsqu’il est encore jeune (les deux premières années), arrosez-le régulièrement à l’eau de pluie, surtout en été ou lorsque le temps est sec. Ensuite, votre arbuste fera le travail seul et n’aura plus besoin d’un arrosage régulier sauf en cas de très forte sécheresse.

Toutefois, vous devrez le pailler pour conserver sa fraîcheur au niveau du sol.

L’engrais

Cette variété ne nécessite pas l’apport d’engrais pour se développer correctement.

Quelle taille pour le cognassier à fleurs ?

La taille dépend en partie de l’endroit où est planté votre arbuste.

  • Pour les cognassiers en haie par exemple, on ne recommande aucune taille spécifique.
  • Ceux plantés en massif sont taillés une fois par an, tous les deux ou trois ans, après une floraison. L’objectif est d’aérer la plante de l’intérieur en supprimant les rameaux entremêlés les uns aux autres.
  • En revanche, pour contenir ceux qui sont en palissade, on procédera à une taille chaque année.

Les cognassiers ont une croissance extrêmement rapide et atteignent les deux tiers de leur hauteur dès l’âge de 5 ans.

Fruits du cognassier du Japon : toxicité ?

cognassier du Japon

Crus, les fruits sont non comestibles. Cuits en revanche, ils peuvent être consommés sous forme de gelées ou de confitures.

Quand cueillir les fruits du cognassier du Japon ?  Les fruits sont cueillis à la fin de l’été et doivent être cuisinés rapidement. On les conserve à température ambiante.

Bouturer un chaenomeles

Pour reproduire un joli cognassier pour vous ou un voisin, vous n’aurez qu’à le bouturer ! Soit à la fin de l’hiver lorsque l’arbuste se repose, soit à la fin du printemps. Plusieurs techniques existent pour bouturer le cognassier du Japon (bouture à crossette ou bouture sur rameau).

La bouture sur rameaux se pratique en fin d’hiver courant ou fin février. Elle consiste à prélever une bouture sur un rameau ligneux de 25 cm environ. La bouture est ensuite placée dans un pot profond (au moins 30 cm), percé et dans lequel on aura disposé quelques billes d’argiles ou du gravier. Une fois le substrat arrosé, il suffit de positionner sa bouture à l’ombre, non loin d’un mur du jardin par exemple. Cette technique est simple et sera très facile à effectuer. Dès le mois d’octobre, vous devriez avoir de nouvelles racines et vous pourrez replanter votre bouture au jardin.

La bouture à crossette, elle, est un peu plus complexe et s’effectue courant juin.

Les maladies et parasites du cognassier du Japon

Si vous repérez des taches noires sur votre cognassier du Japon, il se peut qu’il soit touché par la tavelure. La tavelure est un champignon qui noircit les feuilles de la plante et qui dessèche les fleurs. Pour soigner votre arbuste buissonnant, il vous faudra alors retirer les rameaux touchés et prévenir les réapparitions avec un traitement préventif de purin de prêle.

Le cognassier du Japon est également sujet à l’oïdium, ces dépôts blanchâtres qui colorent les feuilles et les tiges de l’arbuste.

Les pucerons et les cochenilles sont aussi des parasites communs qui se nourrissent e la sève du cognassier.

En résumé

  • Le chaenomeles est un arbuste défensif utilisé en massif ou contre un mur. Son bois est très épineux mais sa floraison est magnifique.
  • En arbuste buissonnant ornemental (palissade, massif, haie), il sera très facile à entretenir.
  • Il se contente de sols pauvres et mal drainés, c’est pourquoi il vit très bien dans les zones citadines ou sur les balcons en ville.
  • Attention, ces fruits sont comestibles uniquement lorsqu’ils ont été cuits !
Summary
Article Name
Tout savoir sur le cognassier du Japon
Description
Comment cultiver le cognassier du Japon en terre ou en pot ? Planté en haie, en massif, isolé ou en pot, il fera un sublime arbuste décoratif
Author
Publisher Name
Laetitia