Comment bien choisir son taille-haie ?

choisir son taille-haie

La mi-saison est la période idéale pour tailler sa haie. En effet, après avoir attendu la chute des feuilles des arbustes à feuillage caduque, il est important de l’entretenir, de la préparer à passer l’hiver et à la repousse printanière. Pour cela, il faut être outillé correctement, et choisir le taille-haie le plus adapté est primordial.

Thermique, sans fil ou électrique : quel taille-haie choisir ?

L’énergie utilisée pour votre taille-haie va avoir une influence sur deux points importants : la puissance de votre appareil et l’entretien de ce dernier. Selon votre type de haie et le temps que vous êtes prêt à consacrer au jardinage, vous choisirez entre les 3 modèles suivants.

Le taille-haie thermique

taille-haie thermique

C’est l’appareil qu’il faut avoir pour les haies importantes et surtout si vous avez de grosses branches à couper. En effet, il vous apporte beaucoup de puissance et vous n’avez pas de mal à venir à bout d’une haie foisonnante et solide. C’est aussi le taille-haie qui demande le plus de condition physique : il émet de fortes vibrations. De plus, il est très bruyant.

Un taille-haie thermique possède un moteur à carburant et, par conséquent, nécessite un entretien régulier et assez contraignant. Après chaque usage, vous devez :

  • vider l’essence du réservoir de l’appareil pour éviter qu’il ne s’encrasse.
  • nettoyer le filtre à air.
  • vérifier que la bougie fonctionne bien avant chaque usage et la changer une fois par an.

Bien sûr, nous vous invitons à lire avec attention la notice de votre appareil pour l’entretenir correctement. Celui-ci peut se révéler dangereux à l’usage si vous ne respectez pas tous les points concernant la sécurité.

Le taille-haie électrique

taille-haie électrique

Modèle beaucoup plus écologique que le précédent, le taille haie electrique est aussi un appareil puissant qui peut suffire même pour des haies au volume important. Il faut toutefois faire très attention au surchauffage de l’appareil et régulièrement vérifier si la température n’est pas excessive.

Un autre point qui n’est pas sans risque avec un système électrique : c’est le fil. En effet, vous devez non seulement prendre garde à ce que vous ne le sectionniez pas, et si vous avez besoin de grimper sur une échelle pour tailler une haie élevée, il est nécessaire de le déplier correctement.

Même s’il faut être prudent avec tous les modèles dans ces circonstances, vous éviterez particulièrement les temps humides pour tailler votre haie avec un taille-haie électrique. Le nettoyage des ouïes de refroidissement est rapide mais nécessaire pour ne pas risquer la surchauffe. Pensez à vous renseignez sur les risques d’utilisation de ce type de matériel, de nombreux accidents sont malheureusement à déplorer.

Le taille-haie sans fil

taille-haie sans fil

Destiné aux haies plus modestes, le taille-haie sans fil est lui aussi un outil plus écologique. Il fonctionne avec une batterie et si les premiers modèles avaient souvent une autonomie très insuffisante, aujourd’hui, la technologie Li-ion permet non seulement une autonomie plus élevée mais en plus, une puissance continue non négligeable.

Grâce au taille-haie sans fil, vous pouvez également faire des travaux plus périlleux sans risquer ni l’électrocution ni la chute d’une échelle, par exemple. La grosse contrainte vient de la recharge. Il est bien d’avoir une batterie de rechange sous le coude pour ne pas interrompre ses travaux. De même, il ne faut pas oublier de recharger après utilisation. Ce type de modèle conviendra parfaitement pour tailler une haie composer d’arbuste léger comme le pittosporum.

Quels critères pour un bon taille-haie ?

Outre l’alimentation de l’outil, vous devez sélectionner votre appareil en observant différentes caractéristiques qui doivent être adaptées à votre haie.

L’espace entre les dents

Pour une haie moyenne, l’espacement entre les dents est de 2 à 3 cm. Si votre haie ne contient pas d’énormes branches, ce n’est pas la peine d’aller au-delà de cette taille. Par contre, pour les gros branchages, il ne faut pas hésiter à aller vers de plus grands modèles sinon vous risquez d’abîmer le moteur de l’appareil.

Après l’utilisation de votre taille-haie, n’oubliez pas de bien nettoyer les dents de l’appareil avec un produit désinfectant. En effet, vous conserverez plus longtemps votre outil ainsi car vous éviterez une corrosion rapide. La sève, en plus d’attaquer le métal, colle les dents et empêche son bon fonctionnement

D’autre part, vous ne prenez pas le risque de contaminer plusieurs plantes si vous coupez un végétal malade.

Les options d’ergonomie

Nous avons mentionné ce qui concerne l’efficacité de l’appareil mais il y a aussi le confort du jardinier à considérer dans cette tâche plutôt physique. Certaines options pourraient vous paraître futiles sur papier et en revanche, très appréciables à l’usage. On compte parmi celles-ci :

  • Le poids de l’outil. Tailler une haie peut être long et vous pouvez avoir à soulever longtemps l’appareil. Réfléchissez à un objet léger.
  • La taille de la lame. Selon le chantier que vous avez à effectuer, vous ne devez pas sous-estimer la taille de votre lame qui joue sur l’efficacité.
  • Le taille-haie télescopique. Très avantageux si vous avez une haie haute, le taille-haie télescopique ne vous oblige pas à faire des acrobaties ni à soulever exagérément votre appareil durant les travaux.

Votre goût déterminera l’inclinaison de la lame que vous désirez avoir. Vous voila prêt et équiper pour tailler vos haies de manière efficace, pensez à vous renseigner sur la réglementation pour connaitre les contraintes liées à cette activité d’entretien.

Article précédentTOP 5 des plus belles plantes de Noël pour votre décoration
Article suivantNid de frelon : comment le reconnaître et comment réagir ?